Ouvrir une salle de cinéma, un rêve d’enfant

Ouvrir une salle de cinéma, un rêve d’enfant

  • Post Author:
  • Post Category:Cinéma

Amateur de films depuis votre plus tendre enfance, vous aimeriez ouvrir un cinéma dans votre ville ? Sachez que l’ouverture d’un tel établissement est une procédure complexe, qui nécessite de nombreuses démarches obligatoires. De même, à cause de l’essor du numérique et d’Internet, avec notamment les plateformes de streaming comme Netflix et d’autres, la fréquentation des spectateurs dans les salles de cinéma françaises a baissé ces dernières années. Pas facile dans ces conditions de convaincre de potentiels financeurs, comme les banques, alors que l’investissement de départ pour l’ouverture d’un cinéma est forcément conséquent. Dans ces conditions, comment faire pour ouvrir un cinéma ? Et quelles sont les formalités à remplir pour devenir exploitant d’une salle ? C’est ce que nous allons voir.

Quel est le statut juridique d’une salle de cinéma ?

Pour ouvrir une salle de cinéma, vous n’êtes pas tenu d’avoir un statut juridique en particulier. En effet, il existe différentes façons de devenir exploitant, que ce soit par le biais d’une association, d’une société commerciale, d’une régie directe, ou même en votre nom propre. Cette partie est donc très subjective, et dépend majoritairement des détails de votre projet, que vous vouliez ouvrir un grand cinéma comme Pathé, ou une salle plus intime dans un quartier de votre ville.

Comment délimiter les spécificités de votre établissement ?

Peu importe la ville où vous comptez vous établir, Paris ou une autre commune de France, il est impératif de réfléchir en amont aux détails de votre futur cinéma. Ainsi, rédigez une étude de marché, ainsi qu’une étude économique et financière. Ces deux démarches vous permettront d’évaluer la pertinence de votre projet et de le défendre auprès des élus, des investisseurs, et de tous les professionnels qui interviendront dans le processus de création de votre salle de cinéma. Dans ces 2 documents, vous devez aborder tout ce qui concerne les finances de votre salle, la concurrence dans votre ville, et votre projet culturel et événementiel.

Comment financer votre projet d’ouverture d’une salle de cinéma ?

Pour l’ouverture de votre salle de cinéma, sachez que vous pouvez bénéficier d’une subvention, voire même de plusieurs. En effet, selon votre projet, vous pouvez obtenir la classification de votre établissement en « art et essai ». Ce statut, dont la demande est à faire sur le site internet du CNC, vous permet potentiellement d’obtenir un label et une subvention, dont le montant est décidé par une commission. Également, certaines municipalités et régions ont des budgets attitrés pour ce type de projets. En dernier recours, vous pouvez toujours solliciter les banques, même si ces dernières seront moins faciles à convaincre.

Quelles sont les obligations administratives liées à l’ouverture d’une salle de cinéma ?

Comme pour toute activité, l’ouverture d’une salle de cinéma entraîne quelques obligations nécessaires :

  • Procédez à l’homologation de votre salle et de vos équipements de projection par le CNC, en fournissant un plan de la salle, une description des appareils, ainsi qu’une attestation de conformité technique.
  • Ouvrez un compte bancaire dédié aux finances de votre salle de cinéma, et n’hésitez pas à jeter un œil sur Qonto, une solution bancaire en ligne 100 % dématérialisée et sécurisée, qui permet de bénéficier de nombreux avantages, contrairement à un établissement traditionnel.
  • Demandez une autorisation d’exploitation au CNC, centre national du cinéma et de l’image, seulement après avoir été homologué, en fournissant vos coordonnées, les documents de votre salle de cinéma, le bulletin n°2, et une attestation de paiement du droit d’ouverture. Gardez en tête que le CNC peut refuser votre demande.